Vous avez enfin finalisé l’étude de faisabilité de votre projet d’entreprise commerciale, industrielle, artisanale, agricole, maritime ou de services.

Les plans d’investissement, de financement et d’exploitation prévisionnelle étant établis, il est temps de concrétiser votre idée.

Se pose alors la question de la forme d’entreprise à créer.

Il existe dans la législation marocaine, une vingtaine de formes d’exercice d’une profession.

Mais à examiner de plus prés, une seule forme juridique peut correspondre à votre situation.

Elle ne dépend ni de l’importance de l’investissement, ni du montant du capital, ni du montant du chiffre d’affaires, ni du nombre d’associés ou de salariés.

 

La réponse à quatre questions suffira à vous orienter vers la forme juridique à faire prendre à votre jeune entreprise :

  1. Quelle est l’activité à exercer ? En effet, certaines activités ne peuvent être exercées que dans une forme juridique particulière.
  2. Allez-vous évoluer seul, ou en association ?
  3. En cas d’association : prévoyez-vous des changements d’associés libres ou conditionnés ?
  4. Allez-vous engager votre patrimoine, ou limiter vos engagements à votre apport seul, ou en association ?

 

Les réponses à ce « mix » de critère des quatres questions vous dirigent vers la forme à adopter, comme le montre le tableau suivant : dif.formes E.P

 

Pour plus d’information, demandez conseil à notre équipe de spécialistes.

 

©tous droit réservés – AUDIGROUP – 2018